Vous n’avez pas besoin d’être un politicien en vue ou une personnalité publique pour vous soucier de votre réputation en ligne. La quasi-totalité de vos activités en ligne peut être retracée d’une manière ou d’une autre et vous pourriez être surpris des informations désirables et indésirables à votre sujet qui circulent sur le Web.

Eric Schmidt, CEO de Google, a déjà dit : «S’il y a quelque chose sur vous que personne ne doit connaître, vous ne devriez peut-être pas en parler sur l’endroit le plus en vue». Donc, que vous publiiez un statut sur Facebook, un article sur votre blogue personnel ou même un commentaire sur la page Facebook de votre marque de bière préférée, tous ces facteurs peuvent avoir un impact sur votre réputation en ligne.

Empreinte Web

Pour la majeure partie de la population active, le passé Web remonte à quelques années seulement, soit depuis la montée en popularité des réseaux sociaux au milieu des années 2000. Même si on ne connaissait pas encore nécessairement les «dangers» et les enjeux associés aux réseaux sociaux à cette époque, le gros bon sens voulait quand même qu’on ne publie pas des choses trop compromettantes sur le Web. Et pour la plupart d’entre nous (encore une fois je généralise), on tente de garder un certain contrôle de ce qui est dit à notre sujet sur le web en supprimant les textes/photos/liens les plus compromettants.

Mais pour les plus jeunes qui possèdent plusieurs comptes sur plusieurs réseaux sociaux différents depuis l’âge de onze ou douze ans, la situation est complètement différente. Leur empreinte est peut-être sur le point de se remplir d’erreur d’adolescents et de photos compromettantes. L’ensemble de ces facteurs pourrait venir entacher leur réputation aux yeux de futurs employeurs dans un avenir rapproché.

À douze ans, on ne réalise pas nécessairement que ce qu’on fait et ce qu’on dit sur les réseaux sociaux peut avoir un impact négatif à long terme sur notre vie. C’est pourquoi éduquer les jeunes dès le secondaire sur les impacts de leur comportement en ligne devient primordial selon moi. En fait, tout l’ensemble de la population bénéficierait d’une telle éducation. Je vois encore régulièrement des gens majeurs et vaccinés étaler des détails de leur vie personnelle sur les réseaux sociaux qui pourraient vraiment venir leur nuire à long terme.

En attendant, je vous laisse sur une infographie réalisée par l’agence suisse KBSD à propos de la réputation en ligne. Vous y retrouverez quelques trucs et astuces pour contrôler votre image personnelle sur le Web.

P.S. Voici quelques liens supplémentaires pour gérer votre réputation en ligne :

Crédits : http://kbsd.ch/

Crédits : http://kbsd.ch/