Alors, chers amis, êtes-vous remis de vos émotions de dimanche soir? Précision: je ne parle pas d’émotions suscitées par les histoires tragiques des candidats de La Voix… Je parle plutôt du rendez-vous ultime des sportifs de salon, des abonnés de la Cage aux Sports, des amateurs d’ailes Buffalo, de nachos et de jus de houblon.

Et j’ai nommé : Le SUPER BOWL! (Clap! Clap! Pompons de cheerleaders et bruits de trompette!)

S’il y a un événement dans l’année pour lequel les planètes sport, télé, publicité et divertissement sont parfaitement alignées, c’est bien la soirée du Superbowl, et la 47e édition diffusée le 3 février dernier n’a pas fait exception à la règle. Mais depuis quelques années, il y a une nouvelle donnée non négligeable dans l’équation de cette machine où les secondes se détaillent en millions de dollars. Vous l’aurez peut-être deviné, les médias sociaux deviennent un terrain de jeux incroyable pour tous les fans de football, de bonnes publicités et du web en général, mais également pour les annonceurs.

Quelques chiffres

Selon la firme Nielsen, 108,4 millions d’Américains étaient bien installés devant leur télé dimanche soir pour la grande messe du football. Ça fait beaucoup de monde, mais ce ne fut pas suffisant pour éclipser le record établi lors du Superbowl 2012 où 111,3 millions de téléspectateurs étaient devant leur écran.

Une diminution sur le plan des cotes d’écoutes télé, mais on observe le phénomène contraire au niveau des interventions sur les médias sociaux qui, elles, ont presque triplé comparativement à l’an dernier!

Alors qu’on avait enregistré 3 millions d’interventions en 2010 et 17 millions en 2012, voilà que cette année, ce sont 47,7 millions de publications qui ont été faites sur les médias sociaux pendant l’événement, le tout selon Trendrr Tv.

Est-ce donc dire que même l’événement télévisuel sacré qu’est le Superbowl se transforme aussi au gré de la tendance des médias sociaux? Il semblerait que oui.

Les pubs, les pubs, les pubs

Certains regardent le Super Bowl pour l’amour du football, mais plusieurs le regardent aussi pour les savoureuses publicités créées pour l’occasion par des compagnies multinationales (à 3,8 millions de dollars pour le spot de 30 secondes, il n’y a que les multinationales pour s’offrir une pub au SuperBowl)!

Il peut être difficile voire impossible pour nous, au Québec et au Canada, de voir en direct ces publicités qui sont souvent réservées aux antennes américaines. L’explication technique de cette situation est détaillée ici par le CRTC. Heureusement, sur le web, rien n’est impossible, nous avons donc accès à ces trésors de marketing assez facilement. D’ailleurs, les publicitaires ont vite fait de comprendre le formidable pouvoir du web, de la viralité et de l’engouement créés par la diffusion de ces messages que les médias sociaux feront circuler à vitesse grand V.

À l’approche du 3 février, on a donc vu apparaître des « teasers » de publicités rendus disponibles sur le web par les compagnies elles-mêmes, histoire de créer le buzz dans l’attente de la diffusion de leur « vraie » publicité! Faire une pub… pour une pub? C’est rendu un peu fou quand on y pense, mais d’un autre côté, si ces grandes entreprises se prêtent jeu, c’est que cela en vaut  sûrement le coup (ou le coût!).

Vous pouvez voir ici les publicités des publicités auxquelles les internautes ont eu droit vers la fin janvier!

Toute l’opération pub est réfléchie, planifiée et calculée. Et chaque interaction sur les médias sociaux suite à la diffusion est analysée pour tenter d’en extirper le sentiment général qui s’en dégage, tel qu’expliqué dans cet article de Ad Age.

Voici donc les pubs qui ont suscité le plus de réactions sur les médias sociaux.

Mes choix personnels s’inscrivent également dans ce palmarès puisque mes deux coups de coeur y sont, soient les pubs de Taco Bell et de Budweiser (Très touchante! Je craque pour les pubs avec des animaux.)

Au-delà des publicités, le Super Bowl est  un événement qui se vit aussi « en réel ». Les dizaines de milliers de spectateurs qui envahissent la ville sont des visiteurs qui deviennent une manne d’or touristiquement parlant, mais qui ont aussi des questions, des commentaires et qui discutent sur les médias sociaux. Depuis l’an dernier, on met en place le « Social Media Command Center », littéralement une centrale des médias sociaux où l’on veille sur ce qui se dit dans les alentours et où l’on peut répondre aux nombreuses questions et mentions des gens sur place. Une initiative des plus intéressantes et surtout nécessaire vu l’ampleur de l’événement et de ses retombées.

Pour avoir une idée de comment fonctionne cette escouade des médias sociaux, un entrevue très intéressante est disponible juste ici.

Beyoncé, la panne d’électricité… et le match

Le Super Bowl, c’est le nec plus ultra du football, mais curieusement, ce n’est pas de football que l’on a le plus parlé sur les médias sociaux dimanche soir.

En effet, selon Twitter, la prestation de la sulfureuse Beyoncé (et de ses copines de Destiny’s Child qui ont fait un comeback pour l’occasion) a généré  268 000 tweets par minute et s’est retrouvée au sommet des recherches Google. C’est donc elle la grande championne de la soirée, côté médias sociaux du moins!

L’incident de la panne d’électricité a été le deuxième sujet le plus discuté avec 231 000 tweets par minute. Certaines marque, dont Oreo, ont su tirer profit des circonstances de la panne pour partager une publicité improvisée des plus efficaces.

Côté football, le touché de Jacoby Jones des Ravens aura suscité 185 000 tweets et l’issue finale du match, 183 000 tweets.

Avec ces information, c’est presque à se demander si les gens sur les médias sociaux écoutent vraiment le Super Bowl pour le football! Chose certaine, l’événement a suscité son lot d’interactions et la tendance devrait se maintenir pour les prochaines années.

Pour rire un peu en terminant, le pas-toujours-pertinent-mais-toujours-très-drôle Jean-Thomas Jobin, a eu la bonne idée de produire sa propre pub pour le Super Bowl, pub qui a déjà récolté plus de 15 000 visionnements sur Youtube en quelques jours seulement. Si vous voulez voir le tout, c’est ici!

On prend donc une pause de grands événements sportifs pour les prochains mois, mais j’entretiens l’espoir de rédiger un billet sur l’utilisation des médias sociaux pendant la victoire des Canadiens en finale de la Coupe Stanley en juin prochain!

🙂

 

Sources: USA Today, le Nouvel Observateur, RDS, Le Parisien, Huffington Post Quebec