En mai 2016, Michelle Blanc publiait un article polémique intitulé Les problèmes avec Wix.com, Web.com, Votresite.ca, Liki.com et autres faites-le vous-même. Peu de temps après, la prophétie de la prêtresse du web s’accomplissait, lui donnant raison: Liki.com annonçait sa fermeture, mettant dans l’embarras bien des gens d’affaires qui avaient créé leur site via la plateforme DIY.

Il nous a semblé fondamental de faire un point sur le sujet et de rappeler l’importance de faire le bon choix technologique lorsque vient le temps d’effectuer un virage vers le numérique.

Connaître ses objectifs

En 2019, exister sur le web n’est plus une option pour les entreprises, c’est indispensable pour exister tout court. Aussi, le choix technologique d’une plateforme n’est certainement pas à prendre à la légère. Comme le dit Mme Blanc dans son article : « En affaire et surtout en commerce de détail, votre brand et votre personnalité ont de l’importance. » Au contraire d’une agence web spécialisée, les solutions pré-faites qu’on retrouve sur le web ne sont pas là pour servir votre image de marque, vos objectifs et votre stratégie marketing. Ces plateformes proposent des solutions génériques standardisées, légèrement personnalisables, mais certainement pas sur-mesure. Il est donc primordial de bien définir vos objectifs et, s’ils sont un tant soit peu spécifiques, de trouver les experts qui vous permettront de les atteindre.

Quand vient le temps de créer son site web, élément crucial de toute stratégie marketing on l’a vu, il est prioritaire de, d’abord, mener un réel processus de réflexion sur les motivations qui entourent ce passage vers le numérique. Vous devez vous interroger sur ce que vous cherchez, sur ceux que vous voulez rejoindre et les moyens (temps et argent) que vous êtes prêts à mettre en œuvre pour y parvenir. Voici une série de question qui peuvent vous aider à cadrer votre réflexion:

  • Quel est l’objectif principal de mon site web? (attirer des clients au magasin, accroître ma notoriété, vendre en ligne, etc.)
  • Qui est ma cible? (âge, sexe, région, catégorie socio-professionnelle, etc.)
  • Qu’est-ce que les gens vont venir chercher sur mon site comme information? (services, adresse, tarifs, etc.)
  • Qu’est-ce que j’ai à dire? (sur mon entreprise, mes services, mon industrie, etc.)
  • Qu’est-ce que j’ai à vendre? (des produits, des conseils, des services, des ressources, etc.)

Ces questions basiques vous permettront d’avoir une démarche éclairée avec un but à l’image de votre entreprise et d’obtenir une plateforme qui constituera un chemin vers la réussite.

Renseignez-vous attentivement

Ce que nous apprend Mme Blanc dans un second article, Votresite.ca et François Charron vs Michelle Blanc, ce n’est pas tant que la solution de François Charron n’est pas bonne en soi, mais qu’il est impératif de faire ses devoirs en tant que client. Chercher à comprendre ses besoins tout autant que les outils pour y parvenir vous évitera d’avoir entre les mains un site web dispendieux à moyen et long termes, qui se positionne mal sur Google en plus de ne pas vous fournir les résultats espérés.

Oubliez les solutions faciles

Les solutions « faites-le vous-même » (DIY) vont évidemment continuer de pleuvoir et c’est bien normal. Il y aura toujours un public pour les méthodes faciles, rapides et peu dispendieuses. Or, ce qui semble économique à court terme, ne l’est pas forcément à long terme. Les plateformes type Wix.com vous promettent, en retour d’un investissement minimal d’argent (mais un maximum de votre temps), d’atteindre vos objectifs de vente. En réalité, elles permettent de répondre à des attentes minimales en termes de chiffre d’affaires. Le navire que vous construisez avec ces solutions ne traversera jamais l’océan. Si vous désirez chiffrer vos ventes au-delà de quelques dizaines de milliers de dollars par année, vous n’y arriverez malheureusement jamais avec le faites-le vous-même. Il est même possible que vous vous épuisiez bien avant la mise en ligne puisque la tâche est immense:

  • intégration des produits un à un et de leurs caractéristiques, descriptions, etc.;
  • prise de photos;
  • analyse des conversions;
  • A/B tests;
  • gestion de la livraison;
  • suivi des fraudes;
  • service client;
  • suivi des commandes;
  • mises à jour régulières;
  • etc.

On parle ici de centaines d’heures de travail qui n’ont rien de facile comme promis.

On recommande donc toujours de rencontrer une agence compétente, expérimentée qui ne fait pas la promotion d’un quelconque produit DIY. Parce que votre entreprise aura plus que jamais besoin de vous pendant ce processus (assurer des ventes, attirer du trafic, etc.), opter pour une solution facile et simple, c’est en réalité empêcher son entreprise de performer. D’ailleurs, depuis quand pouvons-nous réussir sans investir et travailler fort?

Il n’existe évidemment pas de recette magique, mais ce dont on est sûr, c’est que ceux qui ont du succès avec la vente en ligne sont ceux qui savent bien choisir leur prestataire web. Ce dernier doit assurer un service de conseil en stratégie numérique et mettre à disposition de son client une équipe à temps plein capable de réaliser les plans d’action. Comme le conclut bien Mme Blanc dans son second article avec un commentaire de Mathieu Dumoulin, les solutions faites-le vous-mêmes peuvent parfois, selon les attentes, convenir pour de très petites entreprises. Par contre, elles ne suffiront jamais pour celles à la recherche d’un véritable succès. Les agences qui ont véritablement à cœur la croissance de votre entreprise vous accompagneront, vous conseilleront et vous donneront les moyens de mettre en œuvre vos stratégies. Elles miseront sur la performance de votre entreprise et pas seulement la leur.

La performance du client en priorité

Malheureusement, il existe encore des agences qui conseillent piètrement leur client en leur offrant des plateformes qu’elles ont elles-mêmes créées (on parle alors de « solutions maison »). Les entreprises rencontrent alors beaucoup de difficulté à faire évoluer leur site ou à changer de prestataire et n’ont d’autre alternative que de demeurer « mariées » à ladite agence, craignant de perdre tout le travail effectué.

On conseille régulièrement à nos clients de se tourner vers les produits dits Open Source qui reposent sur une large communauté de développeurs constamment en croissance. Ils bénéficient d’un vaste réseau de programmeurs en mouvement perpétuel et à la recherche de performance. Soutenus par de nombreuses générations de développeurs, on compte plusieurs projets Open Source qui datent de plus d’une dizaine d’années et qui n’ont pas encore pris une ride.

N’hésitez pas à communiquer avec l’un de nos conseillers

À la Web Shop, nos conseillers numériques sont formés, spécialisés et ont déjà aidé des centaines de clients à réaliser leur stratégie marketing, à atteindre leurs objectifs de ventes et à accroître leur visibilité. Nous refusons de retenir les PME de performer et nous les poussons à concrétiser leurs idées de grandeur. Nous croyons en la force créatrice de ces entreprises et c’est pourquoi nous disons non dans 95% des cas à ces solutions faciles qui n’arriveront jamais à les mener vers le succès. Nous sommes au service de la réussite de nos clients et non l’inverse. Parce que le dynamisme et la pérennité de notre économie reposent sur un passage au numérique compétitif, actuel et intemporel.

 

Article initialement publié le 10 mai 2016 et mis à jour le 24 mai 2019.