Lorsque nous sommes en affaires, les changements arrivent souvent plus rapidement qu’on le souhaiterait.

Cette fois, Facebook nous rappelle une fois de plus que le réseau social ne nous appartient pas et que nous sommes à la solde de leurs changements.

Si vous avez une page Facebook pour votre entreprise ou votre profession, un petit ajout en haut de page a probablement assurément attiré votre attention : Toutes les Pages Facebook passeront au nouveau format à cette date : 30 mars 2012.

Comme moi, vous avez probablement passé par les étapes du deuil en voyant la nouvelle :

Deni : « C’est pas vrai… c’est pas possible »
Colère : « Foutu Facebook! Ils changent toujours leur &@¤# site. Arghhh! Je venais tout juste d’adapter ma page à leur format précédent…»
Tristesse : « C’est pas juste… pourquoi je dois refaire ma page… »
La résignation : « Bon. C’est la vie! L’ancien format est disparu. Il faut jouer selon leurs règles »
L’acceptation : « Ok. Comment puis-je tirer avantage du nouveau format de cette page? »

Après avoir étudié ce nouveau format en détail, je dois avouer qu’il s’agit d’une NETTE amélioration par rapport à son prédécesseur. Par contre, il n’y a qu’un seul point faible à cette mise à jour, mais j’y reviendrai à la fin en proposant une solution toute simple. Voici donc pourquoi le nouveau format est supérieur au précédent :

Le style et la navigabilité ont été grandement améliorés

Le style ressemble en grande partie à celui que l’on retrouve pour les pages personnelles.
Voici deux exemples :

La page du New York Times :

La page Facebook de La Web Shop :

On remarque que le nouveau design comporte une grande image qui prend la pleine largeur de la page. Facebook appelle cette image « photo de couverture ». Cette image génère un impact visuel immédiat sur votre visiteur. Il est important de bien choisir ce qu’on y voit ainsi que les mots utilisés puisque cette couverture est le premier élément que le visiteur regardera en arrivant sur votre page.

Vous devez aussi ajouter une deuxième image à votre page, il s’agit d’une image rectangulaire qui correspond à votre image de profil. Cette image apparaîtra en miniature toutes les fois que vous ajouterez un nouveau billet. C’est un bon endroit pour votre logo d’entreprise.

On remarque également que les onglets verticaux anciennement placés à la gauche ont été remplacés par des onglets horizontaux. Cette disposition permet d’avoir une zone de contenu 55 % plus large qu’auparavant (520px contre 810px). Cette zone de contenu élargie permet un affichage à doubles colonnes du nouveau format et ainsi un environnement plus aéré.

De nouvelles façons d’afficher votre contenu

Verrouiller en haut

Combien de fois auriez-vous souhaiter garder un billet important en haut de votre page et qu’il ne se retrouve pas enfoui en bas de page?

Maintenant grâce à l’option « verrouiller en haut », ceci vous permet de fixer un billet important en haut de page. De cette façon, même si vous ajoutez des billets au fil des jours, le contenu verrouillé restera en haut de page et sera le premier item de contenu lu par votre visiteur. Vous pouvez déverrouiller vous-même le billet et si vous le laissez, il se déverrouillera par lui-même après 7 jours.

Le signet en haut à droite indique que ce billet est verrouillé.

Mettre en avant-plan

Une seconde fonctionnalité permet de « mettre en avant-plan » un de vos billets. En mettant en avant-plan l’un de vos billets, ce dernier changera son apparence et prendra la pleine largeur de votre page.

Contrairement à l’option « verrouiller en haut », l’option « mettre en avant-plan » garde votre billet à l’endroit dans la ligne de temps correspondant à sa date de création. Cette option permet de donner plus de visibilité à votre billet afin qu’il soit vu par vos visiteurs.

Moment-Clé

Les « moments-clés » mettent en évidence certains moments importants dans la vie de votre entreprise. Par exemple : vous pouvez ajouter un note par rapport à la création de votre entreprise, votre lancement de produit, une conférence majeure dont vous avez participé, etc.

Ces moments permettent de tracer l’histoire de votre compagnie. Ils permettent d’éduquer vos fans sur l’histoire de votre entreprise, rendant celle-ci moins froide et plus humaine.

Les messages privés sont maintenant permis

Un des ajouts majeurs est que vos fans peuvent maintenant communiquer avec vous par messagerie privée. Chose qui était impossible auparavant.

Le fait que vos fans puissent s’engager dans des conversations un à un avec vous, permet de résoudre plus efficacement les problèmes reliés au service à la clientèle. Ceci permet également d’éviter la divulgation de renseignements personnels sur la place publique.

La messagerie privée permet aussi de répondre plus efficacement et de façon personnalisée aux interrogations que peuvent avoir vos fans.

Il est à noter que les administrateurs ne peuvent pas initier de conversation privée, c’est le fan qui doit amorcer la conversation.

Voici ce à quoi ressemble l’interface des messages privés :

Voici le seul point faible du nouveau format

Une technique efficace pour augmenter le nombre de visiteurs cliquant le bouton « J’aime » consistait à envoyer les nouveaux visiteurs vers une page d’accueil par défaut.

Sur celle-ci, un message demandait au visiteur de cliquer le bouton « J’aime » en échange d’un incitatif (coupon-rabais, avoir accès à du contenu exclusif, etc.). Le simple fait d’annoncer clairement l’action que l’on désirait faire prendre au visiteur permettait d’augmenter considérablement le nombre de « J’aime ».

Malheureusement, vous ne pouvez plus agir de cette façon puisque votre mur est la page par défaut pour les nouveaux visiteurs.

Puisque les gens arrivent directement sur le mur, il serait alors logique d’ajouter une flèche et un message sur la photo de couverture demandant gentiment de cliquer sur le fameux bouton. N’est-ce pas?

Malheureusement, il est strictement interdit d’inciter les gens à cliquer « J’aime » ou de placer une flèche pointant le fameux bouton. Facebook est très clair à ce sujet dans ses nouvelles règles de conduite.

Voici la façon que j’ai découverte pour contourner cette règle et tout de même diriger l’œil – et la souris – du visiteur vers le bouton « J’aime ».

Premièrement, sur la photo de couverture, j’annonce trois bénéfices majeurs que le visiteur obtiendra en étant fan de ma page. Ceci pique sa curiosité et garde son intérêt pour quelques secondes. Par la suite, les trois lignes blanches transportent subtilement l’œil du visiteur vers le bouton « J’aime ».

Voilà! C’est fait. Le tour d’horizon du nouveau format « Timeline » de Facebook est complété. Il s’agit d’une belle innovation de la part de l’équipe de développement des produits de Facebook.

Comme je disais au début de cet article, une fois que votre deuil sera fait, il ne vous restera qu’à s’amuser avec les nouvelles possibilités.