Chargement

1. Jessika Roussy de chez Mode Choc.

Dans le tout premier épisode paru en décembre 2020, notre invitée était Jessika Roussy Directrice Générale Adjointe chez Mode Choc avec qui nous avons collaboré en 2013 afin de développer et mettre en place le volet du commerce électronique de la compagnie. Depuis, le volet numérique s’est énormément développé. Nous apprenons en autres que si on compte tout le personnel nécessaire, que ce soit de la rédaction des descriptions de produits, du service à la clientèle ou les employés en entrepôt, une centaine d’employés est nécessaire. Impressionnant non?

 

« Les entrepreneurs ont toujours des casse-têtes, que ce soient des ressourcent, des approvisionnements, ça reste un inévitable et la crise l’a prouvé»

– Jessika Roussy

Jessika nous rappelle également qu’il y a une réalité semblable avec le commerce non électronique avec laquelle il faut jouer. De ce fait, si vous êtes en quête de performance, il faut considérer votre boutique en ligne comme une entité à part entière avec un inventaire, un marketing ainsi que des employés dédiés. Ce ne devrait pas être considéré comme une extension de votre boutique physique ou une simple vitrine. C’est un nouveau point de vente avec ses propres fondations et sa propre réalité.

 

VISITER LA BOUTIQUE EN LIGNE DE MODE CHOC

______

2. Alex Gagnon de chez Homies.

Depuis ses 16 ans Alex Gagnons baigne dans le service à la clientèle. Plus précisément dans le domaine de la vente au détail de skateboards et de planches à neige. Il oeuvre dans sa passion et ça se ressent. À ses 23 ans, il décide d’ouvrir sa propre boutique malgré l’offre déjà en place dans la région avec le désir de ramener ce qui s’est perdu avec le temps chez les concurrents présents: le sentiment d’appartenance. Il positionne donc Homies comme un lieu offrant des produits d’avant garde créée par des gens d’ici pour les gens d’ici. La boutique dégage une ambiance unique.

 

« Le web ce n’est pas mon DNA à la base, mais il y a du futur dans le web et ça commence à naturellement venir me parler»

– Alex Gagnon

Pour le commerce au détails, la croissance vers le numérique devient plus que jamais nécessaire. Mais comme le dit si bien Alex, le web n’est pas forcément dans les gênes de tous et chacun. C’est là qu’il devient primordial de trouver des partenaires qui vont participer à cette évolution et vous donner tout le nécessaire pour que cela devienne une seconde nature.

 

VISITER LA BOUTIQUE EN LIGNE DE HOMIES

______

3. Boris Tremblay de chez Mouche Expert

Le troisième épisode du podcast met en vedette Boris Tremblay, l’entrepreneur qui se cache derrière Mouche Expert.  Partenaire de longue date de La Web Shop, nous revenons sur la mise en place du commerce électronique par un passionné de son domaine. À la base, pour cet homme d’affaires, le monde du commerce électronique représentait beaucoup de frustration ainsi qu’un compétiteur qu’il fallait affronter. C’est sa conjointe qui l’a convaincu de se lancer  sur le web et de profiter du sens du courant plutôt que d’essayer d’y résister.

 

« On est en ligne depuis 4 ans et on est toujours à 200% au-dessus des prévisions. On s’en va vraiment où je voulais aller. »

– Boris Tremblay

Les résultats parlent d’eux-même, une boutique en ligne bien conçue et possédant une bonne mise en marché n’est pas une dépense. C’est un investissement plus que rentable.

 

VISITER LA BOUTIQUE EN LIGNE DE MOUCHE EXPERT

______

4. Jean-François Dallaire de La Galerie du Jouet

Jean-François Dallaire, directeur général de La Galerie du jouet, nous parle des années qu’il a passé à travailler et à tester des technologies pour lui permettre de connecter son inventaire à sa boutique en temps réel. Un apprentissage qu’il rentabilise aujourd’hui avec une moyenne de 100 commandes par jour et un virage numérique réussi !

Dans le domaine de la vente en ligne, la quantité de l’inventaire est primordiale. Il ne s’agit pas de mettre en valeur simplement les meilleurs vendeurs. À l’image des grands commerçants, il est avantageux de mettre le plus de produits possibles à disposition.

 

« Ça fait 10 ans que nous sommes en croissance et, encore aujourd’hui, il faut être capable de croître numériquement, en ajustant sa technologie.»

– Jean-François Dallaire

La galerie du jouet en est à son 4e site web. Autour de nous, la technologie et les appareils que nous utilisons au quotidien évoluent rapidement. Il en va de même pour la technologie intangible. Comme une voiture, un site internet demande des mise à jours constantes, de l’entretien et il faudra également penser à le changer un jour ou l’autre.

 

VISITER LA BOUTIQUE EN LIGNE DE LA GALERIE DU JOUET

______

5. Valérie Arsenault de La Fabrik

 

Aller à La Fabrik sur la rue Racine à Chicoutimi, c’est comme partir en voyage. Les clients ont l’impression de se retrouver ailleurs et de vivre une expérience unique. Et cela est dû aux efforts et la créativité de Valérie Arsenault qui a su développer une entreprise avec des bases solides axé sur une expérience client enrichie. Dans ce 5e épisode, on en apprend beaucoup sur la mise en marché  et comment il est possible de fidéliser une clientèle et  faire en sorte qu’elle nous accorde sa confiance.

 

« Il y a une ouverture. Les gens ont appris dernièrement à magasiner en ligne»

– Valérie Arsenault 

Pour beaucoup le magasinage en ligne est une nouveauté qui est survenue avec la crise sanitaire. Valérie nous raconte comment elle a su accompagner ses clients dans cette transition et comment elle a dépassé ses ventes

 

VISITER LA BOUTIQUE EN LIGNE DE LA FABRIK

______

6. Caroline Leclerc de Rose Bon Bon

Pour le dernier épisode de la saison nous avons eu la chance d’accueillir Caroline Leclerc qui a fondé Rose Bon Bon en 1996. Elle nous fait découvrir le développement de sa boutique axé sur l’art de vivre qui s’adapte au fil du temps. Un lieu physique et numérique qui inspire au bonheur avec de la qualité. Tout autant avec les produits choisis qu’avec l’équipe de passionnés mise en place

 

« Le service client a changé. Les gens sont à la maison, ils vont fouiller sur la plateforme, ils vont arriver informés, ils veulent quelque chose de précis »

– Caroline Leclerc 

Ce qu’il faut retenir :  le contact humain ne s’en ira jamais. Caroline a transféré du personnel de plancher pour faire du service en ligne et par téléphone. Il faut aider et accompagner les clients à magasiner et à fouiller sur le site.

 

VISITER LA BOUTIQUE EN LIGNE DE ROSE BON BON

______

Notre podcast est disponible sur les plateformes les plus populaires:

Youtube: https://bit.ly/3qgvnGH
Apple Podcasts: https://apple.co/3bWXlCg
Google Podcast: https://bit.ly/30g3ZxT
Spotify:https://spoti.fi/3qgvzWr
Anchor: https://anchor.fm/la-web-shop

Recherche
×
Fermer