Chargement

Comment simplifier la gestion des contenus de votre site web ?

Des pages blanches à remplir de couleurs, de mots et d’images. Voilà ce qui vous attend dans cette grande aventure de création ou refonte d’un nouveau site web avec ou sans boutique en ligne. À La Web Shop, où nous sommes constamment dans l’amélioration continue, un petit nouveau a fait son entrée ces derniers mois: le Copy Deck. Curieux d’en savoir plus ? Laissez-nous le plaisir de vous le présenter. 

 

Une histoire de synonymes

Cessez vos recherches dans votre tout dernier ou plus ancien dictionnaire, il n’y a aucune chance d’y retrouver ces 8 lettres. Pour les défenseurs de la langue française, nous lui avons trouvé quelques synonymes : une feuille de route, un gabarit ou plan de contenu ou encore un tableau de gestion des textes. Intraduisible, nous utiliserons le terme de Copy Deck ! On vous en dit plus sur ce véritable facilitateur de gestion des contenus. 

 

Un exemple à suivre

Toujours à l’affût des dernières tendances numériques, nous avons donc découvert le Copy Deck ! Déjà utilisé massivement par certaines entreprises, il est compliqué de retracer précisément l’émergence du Copy Deck, qui est par nature, un outil évolutif. Mais il connaît ces dernières années un regain de popularité ! Encore trop peu connu de nombreuses entreprises, nous avons même été agréablement surpris de voir certains de nos clients l’utiliser. 

Ce document, prend la forme d’un tableau Excel ou Google Sheets dont les cellules sont précieusement remplies et dont tout le futur contenu du site web (texte, image, logo ou icônes) est précieusement organisé dans chaque cellule représentant en soit une section ou sous-page. C’est aussi simple que cela, on parle d’une structure personnalisée à chaque projet qui définit parfaitement les idées, mais ô combien efficace et rigoureux ! 

  • Si le but est une refonte du site web, le Copy Deck nous permettra de regrouper le contenu de l’ancien puis de retravailler les textes. 
  • Si on est plutôt dans un nouveau projet, il nous aide à planifier le contenu et améliorer toute la chaîne de production. 

Dans tous les cas de figures, le Copy Deck vient simplifier drastiquement la lourde de tâche de centralisation et d’organisation des contenus présent sur votre site web. 

 

L’allié d’une équipe efficace

Nous avons compris que le Copy Deck se veut l’allié d’une équipe efficace. Une fois complété par le rédacteur ou le client et le contenu approuvé, il devient un outil pour tous et chacun qui intervient dans le processus créatif. Chacun marche dans la même direction. Pour les ébauches (wireframe), il est facile de s’y repérer car en plus du texte, on y retrouvera aussi des éléments comme les call-to-action (CTA), des liens externes, des commentaires au reste de la troupe, etc. Ensuite, la personne chargée du design voit les informations nécessaires à sa création facilement repérables et ensuite, entre les mains du développeur, l’information est parfaitement ordonnée. Il n’y a que peu de place à l’ambiguïté. La communication s’en trouve améliorée. 

 

Des avantages ciblés

On a rapidement compris que le Copy Deck manquait à notre chaîne et fut adopté sur le champ. Au-delà de son rôle de guide du contenu, il possède aussi trois atouts non négligeables pour rehausser la qualité des projets en cours :

  • Tout est centralisé au même endroit. Un même outil utilisé par toute l’équipe quelque soit notre spécialité. On pourrait le voir comme un tableau affiché à la salle de travail devant lequel on se retrouve quand on fait face à des questions. Trouver le bon texte pour la page “À propos”, la bonne image pour la partie “Nous contacter”. Comme tout y est, tout nous y ramène.
  • Rien de plus visuel qu’un tableau. L’information ne doit pas laisser de place au doute. Au départ d’un projet, on est évidemment face à un tableau plein de cases vierges qu’on a défini en fonction de l’arborescence, et qu’on remplit au fil de nos échanges avec le client, ou avec lui.
  • Tous les éléments associés au référencement s’y trouvent et une fois entre les mains du développeur, la magie opère. Il permet donc d’optimiser et de travailler le SEO de chaque mandat, informations clés pour la performance de votre site web sur Google et Bing, principaux répertoires d’indexation de vos sites web.
  • C’est un moule, une recette à suivre qui améliore le contenu : on s’assure d’y retrouver les 5 W, ce que Keyven le fondateur de La Web Shop appelle le « pitch d’ascenseur » soit cette phrase ou deux qui vous permet de convaincre facilement et rapidement un visiteur.
  • Un outil évolutif qui se bonifie de semaine en semaine. Plus il sera complet, plus la suite du mandat sera simple. Pensez à une sortie au restaurant. Vous commandez d’abord une entrée. Le serveur entre votre commande dans l’ordinateur. Ensuite, vous décidez d’ajouter un apéro. Vous avez toujours faim et souhaitez également un plat principal. Puis, cela se poursuit avec un dessert, un café et un dernier verre. Imaginez tous les pas du serveur qui revient vers vous chaque fois. Si la commande est claire et précise dès le départ, la soirée sera plus amusante pour tout le monde.

 

Et parce qu’une image vaut mille mots, nous avons choisi de vous en partager deux ! 

Chez La Web Shop, notre template de Copy Deck est évolutif, mais nous partons de cette structure que nous avons créée. Pour des raisons de confidentialité, nous avons choisi de vous partager un Copy Deck imaginé pour une librairie fictive. 

Le contenu et la structure des sites web étant souvent denses, nous fonctionnons par onglet. Chaque section du site web est représentée par un onglet, comme on peut le voir sur l’image ci-dessous : 

À deux exceptions près ! Nous insérons le plan de site de manière visuelle sur notre premier onglet appelé Header (en-tête). Et notre dernier onglet est le Footer (pied-de-page). 

  • Header : La section Header du Copy Deck se veut une aide visuelle à l’image de la disposition des sections dans le menu horizontal d’un site web. Le menu apparaît avec toutes les pages déroulées pour ne pas laisser de place au doute. On indique également s’il y a un menu principal seulement ou s’il est accompagné d’un menu secondaire (souvent utilisé pour des pages connexes). 
  • Accueil : Votre page d’accueil a pour but de réaliser le célèbre ‘pitch d’ascenseur’ : vos visiteurs doivent avoir un aperçu de ce que propose votre entreprise en l’espace d’une page. Cette page et son contenu doivent être particulièrement soigné parce qu’elle constitue la page la plus visitée de votre site web. 
  • Blogue : La section blogue est excellente pour votre référencement naturel et pour que vous puissiez partager votre savoir avec votre communauté. Dans un domaine comme le web où l’asymétrie d’information est forte, nous avons tout à gagner à transmettre de l’information, c’est d’ailleurs le but premier de Google

 

Le nom et le type de sections peut varier selon le site web évidemment mais nous avons tenu à vous détailler les principaux !

 

Ensuite, si l’on prend en exemple l’onglet Accueil soit une des sections du site, la structure de page suit la forme suivante : 

Les colonnes énumèrent respectivement :

  • Le nom de la section
  • Le nombre de bloc par page
  • La forme du contenu : est-ce une en-tête ? Un call-to-action ? Un extrait de section ou encore un champ d’infolettre ?
  • Le fond du contenu : titre, développement, liens et call-to-action

On retrouve aussi une colonne de tâches où à l’interne comme à l’externe, la personne en charge peut être taguée et indiquer si la tâche est réalisée ou non. Enfin, on termine par la colonne commentaires ou toutes les remarques peuvent être notées. 

Enfin, on termine par un élément essentiel qui n’est autre que l’écriture des balises SEO ! Qu’il s’agisse des titres (balises title), des métadescriptions ou encore des liens (références internes ou externes, call-to-action), chaque élément du référencement naturel doit être travaillé avant d’être inséré.

En un coup d’oeil, nous pouvons voir l’essentiel d’une page web et rassembler toute l’information qu’elle soit à destination du client, des développeurs, des designers, rédacteurs ou encore des chargés de projet. 

Celle-ci est parfaitement agencée, de la manière la plus organisée qui soit. Si on prend notre exemple, on sait qu’il y aura 5 parties à la page d’Accueil, allant de l’en-tête à l’infolettre. 

 

Vous aimeriez en faire l’expérience? N’hésitez plus à nous contacter pour un accompagnement numérique personnalisé et rigoureux. On meurt d’envie de découvrir votre projet ! 

Recherche
×
Fermer